Accueil » Projet EVAS

Projet EVAS

Le développement rapide de la réalité virtuelle (RV) et de l’intelligence artificielle est en passe de révolutionner le domaine de la santé mentale et sexuelle. Il convient aujourd’hui de réfléchir aux applications de la RV en sexologie, tant pour l’avancement des connaissances sur les facteurs associés à la détresse sexuelle, que pour le développement de pratiques novatrices au bénéfice du bien-être sexuel.

Objectifs

L’aversion sexuelle (AS) se caractérise par l’évitement intentionnel des situations et interactions sexuelles, vécues comme sources d’anxiété ou de dégoût. Cette recherche vise spécifiquement à évaluer les capacités de stimuli sexuels synthétiques présentés en RV à générer chez les personnes aversives des réponses émotionnelles caractéristiques de l’AS.

Pour se faire, les réponses émotionnelles (anxiété et dégoût) de femmes vivant de l’AS seront comparées à celles de femmes non-aversives, lorsqu’exposées à des stimuli sexuels synthétiques en RV.

Un second objectif consistera à comparer le sentiment de présence des participantes (AS vs. sans AS) en contexte d’immersion virtuelle à caractère sexuel.

Faits saillants

Infographie Attachement et Anxiété sexuelle

Chercheure principale : David Lafortune-Sgambato, Ph.D.

Co-chercheures :  Natacha Godbout, Ph.D., Marie-Aude Boislard, Ph.D.

Organisme de subvention: CRSH et FRQSC

Pour plus d’informations

David Lafortune-Sgambato, Ph.D.
Courriel : lafortune-sgambato.david@uqam.ca